NOM:   BENSALEM
PRÉNOM:   Djaafar
DATE DE NAISSANCE:   13/06/1973
SEXE:   Masculin
VILLE DE RESIDENCE:   Hai Baba Ali, Aïn D’hab
NATIONALITÉ:   Algerienne
Disparition
DATE DE LA DISPARITION:   25/06/1996
LIEU DE L'ARRESTATION OU ENLÈVEMENT, OU LIEU OÙ LA PERSONNE DISPARUE A ÉTÉ VUE POUR LA DERNIÈRE FOIS.( VILLE / RÉGION):   Vu pour la dernière fois à l’hôpital de Médéa
HISTOIRE DE LA DISPARITION SELON LES TÉMOINS:  

Le 7 juin 1996, Djaafar était avec son Fayçal. Ils rentraient chez eux. Sur leur chemin, ils sont tombés en plein dans un accrochage entre les groupes armés. D’après la famille, à cette époque, les membres de l’AIS et du GIA se disputaient les territoires, ce qui donnait souvent lieu à des accrochages.

Fayçal a été tué sur le coup. Djaafar a été blessé, et a réussi à s’enfuir. La famille l’a immédiatement emmené à l’hôpital.

L’hôpital de Médéa a transféré Djaafar à l’hôpital de Ain Naadja où il est resté une journée. La famille lui a rendu visite trois fois, mais il était toujours entouré de gardes dans sa chambre. Puis il a de nouveau été transféré à l’hôpital de Médéa où il y a passé 10 jours.

Le personnel de l’hôpital a ensuite déclaré à sa famille que Djaafar avait été transféré en prison, sans préciser laquelle.

Huit mois après, la famille a reçu une convocation stipulant que Djaafar allait être jugé devant le tribunal de Médéa. Mais la famille n'a réussi à obtenir aucune autre information auprès du tribunal. La famille a reçu trois convocations du même type, mais selon les informations recueillies par la famille, Djaafar n’a pas été jugé.

Puis, quelques mois après la réception de la première convocation, une voisine qui s’était rendue au tribunal de Médéa a déclaré à la famille avoir vu Djaafar.

Enfin, trois ans après la disparition de Djaafar, une cousine de la famille qui a épousé un gendarme, a déclaré que son mari lui avait dit avoir vu Djaafar à la prison de Berrouaghia.

Depuis cette information, la famille demeure sans nouvelle de Djaafar. 

INITIATIVES DE LA FAMILLE:  

 

RÉPONSE DES AUTORITÉS:  

 

Rapport
ORGANISATION:   Collectif des familles de disparu(e)s en Algérie (CFDA)
ADRESSE DE L´ORGANISATION:   112 rue de Charenton 75012 Paris France
DATE :   12/07/2009