NOM:   BENSLIMANE
PRÉNOM:   Bouabdellah
DATE DE NAISSANCE:   05/03/1935
SEXE:   Masculin
VILLE DE RESIDENCE:   Bt A13 / 3 H.L.M Gambetta
NATIONALITÉ:   Algerienne
Disparition
DATE DE LA DISPARITION:   07/11/1994
LIEU DE L'ARRESTATION OU ENLÈVEMENT, OU LIEU OÙ LA PERSONNE DISPARUE A ÉTÉ VUE POUR LA DERNIÈRE FOIS.( VILLE / RÉGION):   A son domicile
FORCES SUPPOSÉES RESPONSABLES DE LA DISPARITION (FORCES GOUVERNEMENTALES OU DÉPANT DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT DE L'ETAT):   Des gendarmes et des policiers
HISTOIRE DE LA DISPARITION SELON LES TÉMOINS:  

Bouabdellah était père de famille et travaillait dans une boutique de réparation de téléviseurs.

Le 7 novembre 1994 vers minuit, toute la famille dormait au domicile familial. Une dizaine de voitures de marque Toyota, avec à bord des agents de la sécurité militaire et des gendarmes, ont fait irruption dans le quartier. Ils se sont présentés au domicile, et ont frappé à la porte en criant « Ouvrez c’est la police ! ».

Huit agents sont entrés de force et ont obligé les femmes à entrer dans une pièce et les ont enfermées.

Les militaires étaient accompagnés d’un indicateur au visage découvert et menotté. Selon les témoignages des membres de la famille présents, il était jeune et roux. Il est resté posté sur le palier de la porte d’entrée et a désigné Bouabdallah. Les militaires se sont alors dirigés vers Bouabdallah et l’ont emmené de force.

Depuis ce jour, la famille n’a plus jamais revu Bouabdallah. Ses deux épouses sont restées seules avec à leur charge 14 enfants. Elles n’ont pas entamé de démarches immédiatement pour retrouver Bouabdellah car elles avaient peur pour leurs enfants.

Deux ans après la disparition de Bouabdellah, sa mère est morte de chagrin. Il était son unique fils.

INITIATIVES DE LA FAMILLE:  

Lettres envoyées par Benslimane Merième au Président de la CNCPPDH, au Ministre de la Justice, au Ministre de la Solidarité, au Président de la République et au Chef du gouvernement le 30 mars 2008.

Lettre envoyée par Benslimane Nakhla au Premier Ministre le 26 juillet 2009.

Lettre envoyée par Benslimane Nakhla au président de la CNCPPDH, au Premier Ministre et au Chef du gouvernement le 11 octobre 2009.

Lettre envoyée par Benslimane Merième au Ministre de l’Intérieur le 29 mars 2010.

Lettre envoyée par Benslimane Nakhla au Ministre de la Solidarité le 19 mai 2010.

RÉPONSE DES AUTORITÉS:  

Attestation de disparition délivrée par le tribunal d'Oran le 03 mai 2006.

Réponse du Premier Ministre le 26 juillet 2009 sur une plainte envoyée par Benslimane Nakhla le 23 mai 2009.

Rapport
ORGANISATION:   Collectif des familles de disparu(e)s en Algérie (CFDA)
ADRESSE DE L´ORGANISATION:   112 rue de Charenton 75012 Paris France
DATE :   03/06/2007