NOM:   BOUCHERIT
PRÉNOM:   Fateh
DATE DE NAISSANCE:   30/07/1971
SEXE:   Masculin
VILLE DE RESIDENCE:   Cité des palmiers Bt G n° 15, Bachdjarah, d. d’El Harrach
NATIONALITÉ:   Algerienne
Disparition
DATE DE LA DISPARITION:   13/12/1992
LIEU DE L'ARRESTATION OU ENLÈVEMENT, OU LIEU OÙ LA PERSONNE DISPARUE A ÉTÉ VUE POUR LA DERNIÈRE FOIS.( VILLE / RÉGION):   A son domicile
FORCES SUPPOSÉES RESPONSABLES DE LA DISPARITION (FORCES GOUVERNEMENTALES OU DÉPANT DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT DE L'ETAT):   Plusieurs personnes cagoulées et des policiers de Bachdjerrah
HISTOIRE DE LA DISPARITION SELON LES TÉMOINS:  

Fateh était un jeune homme de 21 ans qui confectionnait des fauteuils de velours. Atteint de la poliomyélite à l'âge d'un an et bien que soigné, la maladie lui avait laissé pour séquelle la paralysie d’une de ses jambes, lui causant une boiterie. Depuis le décès de son père, sa famille vivait dans une maison à Saoula. Fetah habitait lui dans un studio que la famille avait dans la commune de Bachdjerrah. 

C’était la fin de l’été, quand une nuit vers 1h du matin, des militaires armés de kalachnikovs, ont fait irruption au domicile familial à Saoula. Ils ont perquisitionné la maison et ont demandé aux personnes présentes où se trouvait Fateh. Sa mère leur a répondu qu’il n’était pas là et qu’il vivait seul dans un studio à Bachdjerrah.

Les militaires ont alors menacé d’arrêter le frère ainé. L’épouse de ce dernier était française et les a menacé d’avertir le consulat si jamais ils arrêtaient son mari. Ils ont donc renoncé.

Les militaires se sont alors tournés vers un autre frère de Fateh. La mère s’est interposée pour les en empêcher mais ils ne l’ont pas écoutée et ont emmené de force le frère jusqu’à leur voiture. Ils l’ont frappé et interrogé pour savoir où se trouvait Fateh puis ils l’ont libéré vers 5h du matin.

La mère a appelé les gendarmes de Saoula pour savoir s'ils étaient responsables de cette intervention et s’ils avaient des informations mais ils lui ont répondu qu’ils n’étaient au courant de rien.

Trois ou quatre mois après cet incident, Fateh a disparu. Les voisins, témoins de son arrestation ont raconté à sa mère que des personnes cagoulées ainsi que des policiers de Bachdjerrah s’étaient présentés à son appartement le 13 décembre 1992 vers trois ou quatre heures du matin.

Dès lors, la mère de Fateh a entrepris toutes les démarches possibles afin de retrouver son fils. Elle est morte dans un accident de la route alors qu’elle se rendait dans une caserne pour le rechercher.

INITIATIVES DE LA FAMILLE:  
 
RÉPONSE DES AUTORITÉS:  

 

Rapport
ORGANISATION:   Collectif des familles de Disparu(e)s en Algérie (CFDA)
ADRESSE DE L´ORGANISATION:   112 rue de Charenton 75012 Paris France
DATE :   14/09/2009