NOM:   BENSALAH
PRÉNOM:   Ali
DATE DE NAISSANCE:   14/07/1970
SEXE:   Masculin
VILLE DE RESIDENCE:   Sabra, wilaya de Tlemcen
NATIONALITÉ:   Algerienne
Disparition
DATE DE LA DISPARITION:   05/03/1995
LIEU DE L'ARRESTATION OU ENLÈVEMENT, OU LIEU OÙ LA PERSONNE DISPARUE A ÉTÉ VUE POUR LA DERNIÈRE FOIS.( VILLE / RÉGION):   A son domicile, Hameau Chréa à Sabra
FORCES SUPPOSÉES RESPONSABLES DE LA DISPARITION (FORCES GOUVERNEMENTALES OU DÉPANT DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT DE L'ETAT):   Des militaires (bataillon des parachutistes basé à Zenata, Tlemcen), appuyés par la gendarmerie de Sabra et par un groupe de miliciens
HISTOIRE DE LA DISPARITION SELON LES TÉMOINS:  

Ali était un jeune agriculteur qui travaillait avec son père. Il vivait avec sa famille à Sabra situé dans la wilaya de Tlemcen. 

Le 5 mars 1995, vers 5h du matin, des militaires et des gendarmes ont encerclé la maison des Bensalah. C’est les aboiements des chiens qui ont alerté les deux frères, Ali et Miloud, qui sont sortis dans le jardin voir ce qu'il se passait.

Les frères ont vu les militaires et les gendarmes, et leur ont dit que dans la maison, se trouvaient uniquement leurs parents très âgés. Mais les militaires et gendarmes sont quand même rentrés dans la maison et sont allés réveiller le père. Puis ils ont arrêté Ali, et ont laissé Miloud, le plus jeune frère.

Les militaires et les policiers ont conduit Ali à la gendarmerie, où il a été détenu pendant 12 jours. Yamina, sa sœur, lui a apporté à manger à trois reprises sans jamais le voir. Le 12ème jour, c’est le père qui s’est déplacé à la gendarmerie pour apporter à manger à son fils, mais les gendarmes lui ont dit qu’Ali avait été transféré à la Direction Générale de la Gendarmerie (DGG), sans préciser où exactement.

Dès le lendemain, la famille a effectué plusieurs recherches à Maghnia et à Oran, sans pouvoir retrouver la trace d’Ali. Depuis, la famille reste sans nouvelles de lui. 

INITIATIVES DE LA FAMILLE:  

Plainte en 1999 au Tribunal de Maghnia.

Lettres envoyées au Médiateur de la République et à la CNCPPDH.

Recherches auprès des casernes : Tlemcen secteur Maghnia en 1995, Mers El Kebir et Magenta en 1997.

Lettres Amnesty international le 16/12/1997 son siege, Angleterre.

RÉPONSE DES AUTORITÉS:  

 Réponse du tribunal de Maghnia qui confirme que Bensalah Ali est considéré comme disparu conformément aux textes de loi 109 du code de la famille

Rapport
ORGANISATION:   Collectif des familles de disparu(e)s en Algérie (CFDA)
ADRESSE DE L´ORGANISATION:   112 rue de Charenton 75012 Paris France
DATE :   21/02/2005