NOM:   ABDELLI
PRÉNOM:   Kheireddine
DATE DE NAISSANCE:   07/12/1970
SEXE:   Masculin
VILLE DE RESIDENCE:   Hamadi, Boumerdes
NATIONALITÉ:   Algerienne
Disparition
DATE DE LA DISPARITION:   05/07/1995
LIEU DE L'ARRESTATION OU ENLÈVEMENT, OU LIEU OÙ LA PERSONNE DISPARUE A ÉTÉ VUE POUR LA DERNIÈRE FOIS.( VILLE / RÉGION):   Au domicile familial
FORCES SUPPOSÉES RESPONSABLES DE LA DISPARITION (FORCES GOUVERNEMENTALES OU DÉPANT DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT DE L'ETAT):   Les militaires accompagnés de Patriotes
HISTOIRE DE LA DISPARITION SELON LES TÉMOINS:  

Kheireddine était célibataire et vivait au domicile familial. Il travaillait comme réparateur de réfrigérateur.

Le 5 juillet 1995, vers 3h du matin, les militaires accompagnés de miliciens surnommés les Patriotes dont DECHIR Rachid et GHARBI Lounès, se sont présentés au domicile familial pour arrêter Kheireddine. Cependant, Kheireddine se trouvait chez sa grand-mère vivant dans le même quartier. Ils se sont alors rendus au domicile de la grand-mère et ont arrêté Kheireddine. Ils ont insulté tous les membres de la famille et n’ont pas hésité à les frapper et à les menacer de représailles dans le cas où ils informeraient quelqu’un de cette arrestation. Ils ont effectrué une  perquisition qui a duré près d'une heure environ, et de l’argent a été volé.

La mère de Kheireddine est allée à la gendarmerie, le 7 juillet, ainsi qu’à la SONACOME, une usine desaffectée transformée en centre de détention, appelé caserne de Hargaia. Des militaires l’ont informé que son fils était bien détenu à la SONACOME mais d’autres officiers ont, par la suite, démenti ces informations.

Cinq jours après sa disparition, Kheireddine aurait été aperçu à Hamadi  entouré de militaires. Ils se sont rendus chez une personne dont l’identité est inconnue.

Les forces de l'ordre ne sont jamais revenues chez la famille Abdelli et celle ci n'a jamais plus eu de nouvelles de Kheireddine.

INITIATIVES DE LA FAMILLE:  

La famille ABDELLI a effectué des démarches auprès de l’ONDH et du Ministère de l’Intérieur, mais elles sont restées sans suite. 

RÉPONSE DES AUTORITÉS:  

Non

Rapport
ORGANISATION:   Collectif de Familles de Disparus en Algérie (CFDA)
ADRESSE DE L´ORGANISATION:   112, rue de charenton, 75012, Paris - France
DATE :   01/04/2014