NOM:   SANEDJERI
PRÉNOM:   Rabah
DATE DE NAISSANCE:   01/03/1943
SEXE:   Masculin
VILLE DE RESIDENCE:   Khemis El Khechna, Boumerdes
NATIONALITÉ:   Algerienne
Disparition
DATE DE LA DISPARITION:   24/04/1994
LIEU DE L'ARRESTATION OU ENLÈVEMENT, OU LIEU OÙ LA PERSONNE DISPARUE A ÉTÉ VUE POUR LA DERNIÈRE FOIS.( VILLE / RÉGION):   A son domicile à Khemis El Khechna
FORCES SUPPOSÉES RESPONSABLES DE LA DISPARITION (FORCES GOUVERNEMENTALES OU DÉPANT DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT DE L'ETAT):   Les gendarmes
HISTOIRE DE LA DISPARITION SELON LES TÉMOINS:  

Rabah était marié et père de 10 enfants. Il était boulanger. 

La nuit du 24 avril au 25 avril 1995, huit gendarmes cagoulés ont frappé au domicile familial. Rabah n’a pas voulu ouvrir la porte. Les gendarmes l’ont alors menacé d’enfoncer la porte s’il n’ouvrait pas. Rabah n’a pas ouvert. Les gendarmes sont passés par la fenêtre qu’ils ont cassé pour entrer. Ils ont demandé à Rabah de sortir dans le jardin. Ensuite, les gendarmes l’ont emmené à la caserne militaire du 15e régiment.

Le frère du disparu, qui avait reconnu l’un des gendarmes dénommé Hassan, s’est rendu à la gendarmerie et lorsqu’il a vu Hassan, il lui a demandé où était son frère mais le gendarme a nié l’avoir enlevé.

Quinze jours après la disparition de Rabah, des militaires sont allés au domicile familial, visiblement saouls. Ils ont commencé par insulter la famille puis ils ont saccagé la boulangerie du disparu. Ils ont même tiré à l’arme feu sur la maison. Par peur, un des fils de Rabah s’est enfuit à Oran et y est resté 4 ans. 

INITIATIVES DE LA FAMILLE:  

La famille s’est rendue dans toutes les gendarmeries et dans toutes les prisons de la région sans obtenir plus d’informations.

La famille a envoyé des lettres aux instances nationales et à l’étranger (France).

Elle a aussi déposé un dossier à la CNCPPDH. 

RÉPONSE DES AUTORITÉS:  

Non

Rapport
ORGANISATION:   Collectif des Familles de Disparus en Algérie
ADRESSE DE L´ORGANISATION:   112 rue de Charenton 75012-Paris-France
DATE :   11/04/2014