NOM:   TIGHZA
PRÉNOM:   Kamel
SEXE:   Masculin
VILLE DE RESIDENCE:   Khemis El Khechna, Boumerdes
NATIONALITÉ:   Algerienne
Disparition
DATE DE LA DISPARITION:   27/04/1996
LIEU DE L'ARRESTATION OU ENLÈVEMENT, OU LIEU OÙ LA PERSONNE DISPARUE A ÉTÉ VUE POUR LA DERNIÈRE FOIS.( VILLE / RÉGION):   Proche de son domicile à Khemis El Khechna
FORCES SUPPOSÉES RESPONSABLES DE LA DISPARITION (FORCES GOUVERNEMENTALES OU DÉPANT DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT DE L'ETAT):   Les gardes communaux
HISTOIRE DE LA DISPARITION SELON LES TÉMOINS:  

Kamel était étudiant et venait d’effectuer un stage en maçonnerie. Il était célibataire et vivait au domicile familial.

Le 27 avril 1996, alors que Kamel sortait de son domicile accompagné de deux amis, SLAATI Rabah et NADJAR Nordine, pour se rendre à la mairie, un garde communal, Abdelaziz SANDJERI les a interpellé puis, a dit aux deux amis de Kamel de rentrer chez eux. En ce qui concerne Kamel, il a été emmené à la crêche du village, autrefois occupé par les gardes communaux. Depuis ce jour, la famille n’a plus aucune nouvelle de Kamel.

Le père a rencontré Abdelaziz, responsable de l’arrestation de son fils. Il a affirmé qu’il avait arrêté Kamel sous les ordres des militaires mais qu’il ne savait pas où il se trouvait. 

La famille s’est rendue dans toutes les gendarmeries et les prisons de la région sans obtenir plus d’informations concernant l’arrestation et la disparition de Kamel. 

INITIATIVES DE LA FAMILLE:  

La famille a envoyé des lettres aux instances nationales et aus autorités compétentes, à savoir le Ministre de la Justice, au Ministre de l’Intérieur, au Chef du gouvernement et au Président de la République.

Elle a aussi envoyé une lettre à la CNCPPDH. 

RÉPONSE DES AUTORITÉS:  

Non

Rapport
ORGANISATION:   Collectif des Familles de Disparus en Algérie
ADRESSE DE L´ORGANISATION:   112 rue de Charenton 75012-Paris-France
DATE :   11/04/2014