NOM:   ZENBOUT
PRÉNOM:   Nabil
DATE DE NAISSANCE:   22/11/1975
SEXE:   Masculin
VILLE DE RESIDENCE:   Bouinan, dans la wilaya de Blida.
NATIONALITÉ:   Algerienne
Disparition
DATE DE LA DISPARITION:   23/03/1994
LIEU DE L'ARRESTATION OU ENLÈVEMENT, OU LIEU OÙ LA PERSONNE DISPARUE A ÉTÉ VUE POUR LA DERNIÈRE FOIS.( VILLE / RÉGION):   devant sa maison située à El Hasseinia, localité de la commune de Bouinan, dans la wilaya de Blida.
FORCES SUPPOSÉES RESPONSABLES DE LA DISPARITION (FORCES GOUVERNEMENTALES OU DÉPANT DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT DE L'ETAT):   brigades de la gendarmerie de la commune de Bouinan.
HISTOIRE DE LA DISPARITION SELON LES TÉMOINS:  

Nabil Zenbout était un jeune lycéen âgé de 18 ans. Il était originaire de Sidi M'hamed, à Alger, et venait de déménager avec sa famille à El Hasseinia, dans la commune de Bouinan.

Le mercredi 23 mars 1994, vers 9h, trois policiers de la gendarmerie de Bouinan sont venus à pied à son domicile, situé près du siège de la gendarmerie.  Armés et en tenue officielle, ils ont arrêté Nabil alors qu’il sortait de chez lui pour se rendre au lycée. Des membres de la famille et des voisins ont assisté à la scène.

Depuis ce jour, on ne l’a plus jamais revu. Selon certaines sources, Nabil aurait été envoyé au camp d’internement d’Aïn Oussara, situé à 200 kilomètres au sud d’Alger, dans la wilaya de Djefla. Ce camp, aussi appelé camp d'internement de Paul Cazelles, était une ancienne prison collective mise en place en 1957 par les autorités militaires françaises, à l’époque de la colonisation de l’Algérie.

Deux amis de Nabil, Noureddine Boutebal et Mohamed Kichah, ont été arrêtés trois jours plus tard, le 26 mars 1994, et sont également portés disparus. Les gendarmes de la commune de Bouinan sont aussi responsables de leurs disparitions.

INITIATIVES DE LA FAMILLE:  

La famille du disparu a fait une demande de renseignements auprès des autorités, sans aucun résultat.

RÉPONSE DES AUTORITÉS:  

Le 16 août 2004, le gouvernement algérien a informé la famille que le disparu avait été abattu par les services de sécurité à l’occasion d’un accrochage dans le cadre de la lutte anti-terroriste.

Rapport
ORGANISATION:   Collectif de Familles de Disparus en Algérie (CFDA)
ADRESSE DE L´ORGANISATION:   112, rue de charenton, 75012, Paris - France
DATE :   09/06/2015