NOM:   AFFAN
PRÉNOM:   Ahmed
DATE DE NAISSANCE:   23/07/1970
SEXE:   Masculin
VILLE DE RESIDENCE:   Tiaret
NATIONALITÉ:   Algerienne
Disparition
DATE DE LA DISPARITION:   27/01/1996
LIEU DE L'ARRESTATION OU ENLÈVEMENT, OU LIEU OÙ LA PERSONNE DISPARUE A ÉTÉ VUE POUR LA DERNIÈRE FOIS.( VILLE / RÉGION):   Dans sa maison familiale, à Tiaret
FORCES SUPPOSÉES RESPONSABLES DE LA DISPARITION (FORCES GOUVERNEMENTALES OU DÉPANT DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT DE L'ETAT):   Les agents de la sécurité nationale
HISTOIRE DE LA DISPARITION SELON LES TÉMOINS:  

Ahmed Affan avait 26 ans. Il vivait au domicile familial. Il avait deux enfants et était au chômage au moment de sa disparition. Il avait auparavant travaillé à la SNATAl.

Le 27 janvier 1996, Ahmed se trouvait chez lui. Il est 7h30 et un grand nombre d'agents de la sûreté nationale, lourdement armés, encerclent le quartier. Une partie des agents frappent à la porte du domicile familial Affan tandis que d'autres s'étaient déjà postés sur la terrasse et dans la cour.

Les agents de la sûreté nationale demandent à Ahmed de prendre ses papiers d'identité et l'emmène sans violence, mais en lui plaçant une cagoule sur la tête. Sa mère suivant le fourgon grâce à sa voiture, voit que son fils est emmené au commissariat du 3e arrondissement. Entrant au commissariat, les policiers disent à la mère qu'elle doit attendre le jugement de son fils pour pouvoir le voir.

Un an plus tard, elle est convoquée au tribunal de Tiaret pour apporter un extrait de naissance d'Ahmed. Et depuis, la famille n'a plus eu de nouvelle.

Ahmed Affan n'avait jamais eu de problème avec les autorités. Treize personnes ont été arrêtées dans le quartier ce jour là, toutes seront relâchées.

INITIATIVES DE LA FAMILLE:  

La mère d’Ahmed a envoyée une plainte au ministre de la Justice le 4 janvier 1997.

Le 20 octobre 1998, la mère du disparu a déposé une requête au bureau d’accueil des disparus de la sureté de la wilaya de Tiaret, et une requête de rappel à ce même bureau le 1er janvier 1999.

 

D’autres plaintes ont été envoyées par la mère au Ministre de la Justice le 19 janvier 2000, au Ministre de l’Intérieur et au Président de la République le 13 mars 2001.

Le 22 mai 2001 des plaintes ont été envoyées à l’ONDH et au Procureur Général du tribunal de Tiaret.

RÉPONSE DES AUTORITÉS:  

Aucune réponse n'est donnée par les autorités.

Rapport
PRÉNOM:  Affan
LIEN AVEC LA PERSONNE DIPARUE:  la mère
ORGANISATION:   Collectif des familles des disparus en Algérie
ADRESSE DE L´ORGANISATION:   112 rue de charenton, 75012, Paris, France
DATE :   11/12/2015