NOM:   TEBENTECHE
PRÉNOM:   Ali
DATE DE NAISSANCE:   29/12/1969
SEXE:   Masculin
VILLE DE RESIDENCE:   Alger
NATIONALITÉ:   Algerienne
Disparition
DATE DE LA DISPARITION:   26/01/1995
LIEU DE L'ARRESTATION OU ENLÈVEMENT, OU LIEU OÙ LA PERSONNE DISPARUE A ÉTÉ VUE POUR LA DERNIÈRE FOIS.( VILLE / RÉGION):   A son domicile, Cité Méridja, Shaoula, Alger
FORCES SUPPOSÉES RESPONSABLES DE LA DISPARITION (FORCES GOUVERNEMENTALES OU DÉPANT DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT DE L'ETAT):   Les gendarmes de Shaoula
HISTOIRE DE LA DISPARITION SELON LES TÉMOINS:  

Ali Tebenteche, âgé de 24 ans était un maçon célibataire. Il vivait avec sa famille au sein de la Cité Méridja, Shaoula, Alger.

Il était 10 heures du matin et Ali était à son domicile pendant qu'une énième opération de ratissage était organisée par les gendarmes de Shaoula. Ces derniers étaient armés et en tenue. Parmi eux, certains portaient une cagoule. Ils se déplaçaient notamment en Toyota.
Ces opérations de ratissage étaient fréquentes, et ce jour là, les gendarmes détenaient une liste de 50 personnes. Ces dernières sont, au même titre qu'Ali, arrêtées puis pour certaines relâchées.

Immédiatement après l'arrestation, la mère d'Ali se rendait régulièrement  à la gendarmerie de Shaoula pour apporter de la nourriture à son fils. Les gendarmes acceptent durant un mois puis refusent en niant la détention d'Ali.
Suite à cela, Ali est pretexté vu à plusieurs endroits. D'abord, à la caserne Baba H'ssan où sa mère se voit refuser l'accès à l'entrée et à des informations. Puis à la prison de Blida. Ensuite, Ali est vu devant le tribunal de Koléa selon le témoignage d'une mère de disparu. La mère d'Ali se rend à chacun des endroits sans succès. Elle n'a toujours pas revu son fils.

INITIATIVES DE LA FAMILLE:  

La famille dépose plusieurs plaintes à différents moments. D'abord au président de l'ONDH le 14 juin 1995 puis le 24 février 1997. Puis, une plainte au chef du gouvernement le 19 avril 2003. Enfin, en août 2006, des plaintes sont déposées auprès du Procureur général du tribunal de Koléa, du président de la CNCPPDH, du président du Conseil des Droits de l'Homme.

RÉPONSE DES AUTORITÉS:  

 

Rapport
VIVANT /DÉCÉDÉ LA DATE DE PUBLICATION DU RAPPORT AU MÉMORIAL:   Vivre
ORGANISATION:   CFDA
ADRESSE DE L´ORGANISATION:   112 rue de Charenton, 75012, Paris
DATE :   16/02/2016