NOM:   ABDELKRIM
PRÉNOM:   Ameur
DATE DE NAISSANCE:   08/07/1958
SEXE:   Masculin
VILLE DE RESIDENCE:   Mascara
NATIONALITÉ:   Algerienne
Piéce d'identité
PIÈCE D'IDENTITÉ:   Permis de conduire
NO:   1325067
Disparition
DATE DE LA DISPARITION:   10/10/1994
LIEU DE L'ARRESTATION OU ENLÈVEMENT, OU LIEU OÙ LA PERSONNE DISPARUE A ÉTÉ VUE POUR LA DERNIÈRE FOIS.( VILLE / RÉGION):   A la sortie de la mosquée de son quartier
FORCES SUPPOSÉES RESPONSABLES DE LA DISPARITION (FORCES GOUVERNEMENTALES OU DÉPANT DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT DE L'ETAT):   Les gendarmes de Sidi Chahmi
HISTOIRE DE LA DISPARITION SELON LES TÉMOINS:  

Abdelkrim était opérateur à la Sonatrach d'Arzew. Les gendarmes de Sidi Chahmi se sont présentés sur son lieu de travail et ont arrêté Abdelkrim une première fois. Ils l'ont embarqué au centre de détention de Senia où il a été détenu, interrogé et torturé pendant une semaine. Il en est ressorti malade, pâle, maigre et a perdu deux dents sous la torture.

Le 10 octobre 1994 entre 17 heures et 18 heures 30, il a été arrêté pour la deuxième fois. Il est sorti du domicile familial pour faire la prière d'el maghreb. Lorsqu'il est ressorti de la mosquée, 6 gendarmes en tenue officielle, arrivés dans deux voitures officielles de la gendarmerie de la commune de Sidi Chahmi sont venus vers lui et l'ont arrêté. 

L'arrestation s'est déroulée en présence de voisins et de passants qui tiennent à garder l'anonymat. 

INITIATIVES DE LA FAMILLE:  

Plaintes adressées par la famille au tribunal d'Oran.

Le 17 avril 2004, un dossier a été crée avec le bureau de SOS Disparus Oran. 

RÉPONSE DES AUTORITÉS:  

Le 13 octobre 2003, un jugement de disparition a été délivré par le Tribunal d'Oran suite aux plaintes adressées par la famille.

Rapport
ORGANISATION:   Collectif des Familles de Disparus en Algérie (CFDA)
DATE :   29/11/2010