NOM:   MOUAZ
PRÉNOM:   Amer
DATE DE NAISSANCE:   09/10/1978
SEXE:   Masculin
VILLE DE RESIDENCE:   Tiaret
NATIONALITÉ:   Algerienne
Disparition
DATE DE LA DISPARITION:   02/07/2004
LIEU DE L'ARRESTATION OU ENLÈVEMENT, OU LIEU OÙ LA PERSONNE DISPARUE A ÉTÉ VUE POUR LA DERNIÈRE FOIS.( VILLE / RÉGION):   Mouaz a été arrêté sur son lieu de travail
HISTOIRE DE LA DISPARITION SELON LES TÉMOINS:  

 Mouaz Amer, était engagé dans l’armée et avait le grade de sergent à la caserne Mimouza à Oran. Toutes les fins de semaine, il rentrait dans sa famille et retournait à la caserne le dimanche matin. Mais le weekend du 2 juillet 2004, sa famille l’a attendu, il n’est pas venu.

Inquiet, le père s’est rendu à la caserne pour savoir pourquoi son fils n’était pas rentré à la maison pour le weekend comme il avait l’habitude de le faire mais les militaires  lui ont dit que eux non plus ils n’ont pas vu son fils. Le père étonné s’exclame en disant « Mais comment se fait-il que vous n’avez  pas déclaré son absence ? ». Il n’a pas obtenu de réponse à sa question.

Il s’est donc rendu lui-même à la  gendarmerie nationale de la commune de Frinda de la wilaya de Tiaret, et a déclaré la disparition de son fils. Après quelques heures, deux personnes en uniforme de la gendarmerie nationale sont venues au domicile de la famille Mouaz a bord d’une voiture de gendarmerie. Ils ont embarqué la mère d’Amer, son frère et sa sœur à la gendarmerie pour leur demander si le disparu avait des ennemis ou des problèmes familiaux. Ils ont répondu « non » qu’il travaillait tout le long de la semaine à la caserne et qu’il venait leur rendre visite les week end.

Le père est retourné une autre fois à la caserne d’Oran et il a été reçu par le sergent en chef qui lui a dit que son fils avait fait une grande faute et qu’il allait le payer très cher.

En 2006, la famille a reçu des informations comme quoi leur fils était en prison et condamné à 10 ans de prison mais elle n’a jamais pu confirmer cette information ni savoir de quelle prison il s’agit.

INITIATIVES DE LA FAMILLE:  

Une plainte au commandant de la deuxième région militaire ;

- La mère de Mouaz Amer a déposé une demande d’ouverture d’enquête au tribunal d’Oran mais la demande a été rejetée ;

- Une lettre au président de la république le 22/02/2006 par la mère ;

- Une plainte au procureur de la cour militaire d’Oran le 22/02/2006 par la mère ;

 

- Une plainte ministre de la défense nationale le 29/09/2009 par la mère ;

RÉPONSE DES AUTORITÉS:  

 Aucune réponse n'est donnée par les autorités

Rapport
ORGANISATION:   Collectif des Familles de Disparu(e)s en Algérie
ADRESSE DE L´ORGANISATION:   112 rue de Charenton 75012-Paris-France