NOM:   RACHEDI
PRÉNOM:   Mohamed Abdelfetah
DATE DE NAISSANCE:   08/12/1962
SEXE:   Masculin
NATIONALITÉ:   Algerienne
Disparition
DATE DE LA DISPARITION:   18/09/1994
LIEU DE L'ARRESTATION OU ENLÈVEMENT, OU LIEU OÙ LA PERSONNE DISPARUE A ÉTÉ VUE POUR LA DERNIÈRE FOIS.( VILLE / RÉGION):   été enlevé devant la direction de l’académie de ANNABA
FORCES SUPPOSÉES RESPONSABLES DE LA DISPARITION (FORCES GOUVERNEMENTALES OU DÉPANT DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT DE L'ETAT):   Des policiers en civil
HISTOIRE DE LA DISPARITION SELON LES TÉMOINS:  

 Rachedi Mohamed Abdelfetah, ingénieur d’Etat et professeur au lycée Bouazdia à El Hadjar le 18 septembre 1994 à l’académie pour y retirer des papiers. En sorant de l’academié il a été enlevé par des policier sen civil  devant la direction de l’académie nationale de la wilaya d’Annaba selon des témoins oculaires.

Le même jour, Rachedi Ahmed, le père de Mohamed Abdelfetah était arrêté chez lui par des policiers et des gendarmes en tenue officielle. Il a été détenu deux mois à la gendarmerie nationale d’El Hadjar.

Il affirme avoir vu on fils à la gendarmerie lors des interrogatoires, et que ce dernier a été emmené par la sécurité militaire quelques jours plus tard par les éléments de la sécurité militaire pour une destination inconnue.

Deux autres personnes témoignent avoir vu Mohamed Abdelfetah alors qu’elles étaient elle-même détenues dans cette même gendarmerie. Cependant, la gendarmerie nie toute implication dans la disparition de Mohamed Abdelfetah et l’a déclaré en fuite.

La famille RACHEDI ignore à ce jour le sort qui a été réservé à son fils Mohamed Abdelfetah, malgré les démarches entreprises au niveau des différentes institutions juridique et administratives.

 

INITIATIVES DE LA FAMILLE:  

La famille a été déposé une plaine à l'ONDH, et envoyé des lettres, au Ministre de l’Intérieur, au Président de la République, à la police, et la gendarmerie.

RÉPONSE DES AUTORITÉS:  

 Aucune réponse n'est donnée par les autorités.

Rapport
ORGANISATION:   Collectif des familles de disparu(e)s en Algérie (CFDA)